Légendes d'Aetherya

Prologue

La porte en bois grinça, laissant entrer une silhouette inconnue dans l’ambiance échauffée et bruyante de la taverne. L’homme, peu marqué par l’âge, observait la salle depuis le seuil. Il portait des bottes montantes boueuses aux boucles brillantes, surplombées d’un pantalon en tissus sombre. De son ceinturon en cuir brun pendait une épée au pommeau banal. Son gilet en peau renforcé habillait une chemise en lin. Son allure et son regard curieux attestait de sa carrière d’aventurier débutante. Une voix s’éleva de derrière le comptoir en bois massif, profitant de l’accalmie provoquée par la jeune arrivée :

– Qu’est-ce que je vous sers, jeune homme ?

S’approchant timidement, l’aventurier demanda :

– Une chope de bière et quelques renseignements.

La taverne, bien qu’en territoire humain, accueillait des êtres de tous horizons. Chacun tendait l’oreille, en quête d’informations, dans ce lieu d’étape aux abords de la capitale. Malgré les tensions inter raciales, elfes et nains étaient autorisés à y séjourner. Pour leurs plantes médicinales et arc pour les uns ; leurs minerais et armures pour les autres. Mais tous venaient pour la même et unique raison.

– Chut ! Intervint le tavernier. Ne le mentionne pas ici, enfin, c’est trop dangereux ! Suis-moi, jeune naïf.

L’homme trapu en tablier l’invita à l’arrière de la cuisine. Une petite cour menait aux appartements du personnel où les portes se succédaient le long du grand mur en colombage.

– C’est quoi cette histoire de livre, bon sang ? Gronda le tavernier en claquant la porte derrière eux. Tout ce qui touche à ton père est devenu tabou, l’aurais-tu oublié ? Il est dangereux d’avoir un lien avec lui, surtout depuis la grande guerre. Toi et moi, on nous tuerait dans la nuit pour ébranler la paix qu’il a durement établie.

– Mais tu as été son compagnon si longtemps, protesta le jeune plein d’espoir. Tes récits compléteraient à merveille ses histoires. Il ne fait que divaguer ses derniers temps à cause de sa blessure à la tête. La colère gronde au sein des peuples. Les conflits se multiplient. Écrire ce livre renforcerait les alliances fragilisées par les incidents de la forêt millénaire et les rumeurs au sujet des dragons.

Le tenancier réfléchit en silence, les yeux balayant sa collection d’armes anciennes fixées au mur.

– Pense à tous les clients que tu perdrais, la réquisition de tes filles aux champs et de tes fils plus âgés, si la guerre…

– C’est bon ! C’est bon, protesta l’ancien. Tu as gagné. Je vais te raconter. La grande traversée du massif enneigé, la guerre noire et la reddition du roi gnome. Tout. Mais d’abord, il te faut un titre. Dis-moi, comment s’appelle ton livre ?

Le jeune homme extirpa de son sac un gros grimoire à la couverture de velours et aux teintes bordeaux.

– Les Légendes d’Aetherya.

  AslaugContes & légendes

* L’illustration de ce prologue correspond au dos commun des 15 cartes Légendes du jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *